Vernis du mois #2 : Il faut que j’arrête!

Bonjour mes loutres !

On continue dans la lancé, et on retrouve ce mois-ci en guest du Essie et un cadeau de Mamour tout droit arrivé des USA, je vous laisse découvrir cela en image, et n’hésitez pas à demander un tuto 🙂

Poutoux ! IMG_0229 IMG_0350 IMG_0382 IMG_0485 IMG_0497  IMG_0663 IMG_0709 IMG_0901

Publicités

Vernis du mois #1 – J’ai le choix.

Dans la vie comme dans la mode, on a le choix. Choisir de faire le mouton et d’enfiler des bottes à clous, ou continuer de porter des Kickers. T’as saisi ?

Nous allons donc inaugurer ici, une toute nouvelle catégorie : les Vernis du mois.

Je pense que le titre est assez explicite mais pour les mous du cerveau, nous verrons mes vernis coups de cœur du mois.

Pour ma part, adepte de la mode ongulaire qui m’a été transmise par nos nailistas favorites, entendez-là, Pshiiit et compagnie, j’ai voulu m’y mettre. Le nailart. Quel jolie mot. Incompréhensible pour les nuls, j’en ai fait l’expérience.

On ouvre le bal donc avec une manucure certes très jolie mais aussi super originale que sappelario la Caviar manucure de Ciaté. Disponible sur Asos et chez Séphora, cette manucure me fais de l’oeil en noir également. On pose la base, et hop on soupoudre et le tour est joué. Niveau tenu, cela laisse à désirer pour moi qui suis une hyper active, mais si on reste tranquille, deux jours maxi !ciaté

Pour une manucure de fête, simple et facilement réalisable, quoi de mieux qu’un beau rouge et des paillettes dorées ? Pour cela, on utilise du scotch, pour ma part c’est très simple. Cependant, attention à bien laisser sécher la base pour éviter le drame :).

kiko

Il y a peu j’ai découvert donc la technique du scotch. Un petit tuto sera mis en ligne si cela vous intéresse. Un moyen simple et efficace de faire de jolis motifs aztèques en jouant sur les couleurs utilisées. Pour cette manucure, un vert OPI, des paillettes de chez Kiko et un orange de chez Gemey Maybelline.

opi

On fini par une marque que j’ai découvert via Asos : Pop Beauty. Des nuances pailletées à grosses et petites dimensions, qui en jette sur l’accent nail. Je suis plutôt comblée du résultat. pop beauty pop beauty2

On se dit au mois prochain pour les nouveaux vernis, avec du Essie en tête de liste!

Des bisous!

Géné par tant d’humanité

 

Si il y a bien un truc qui me chiffonne dans la vie de tous les jours, c’est de devoir se justifie pour tout et n’importe quoi, sous prétexte que l’on est une femme, ou un être humain en général. (‘Tends, je reprend mon souffle).

Voilà, donc, je disais, pourquoi doit-on se justifier quand on va au toilette par exemple ? Tout ce qui rentre, doit ressortir : équation totalement logique définie par un être supérieur et sûrement maléfique. Tout être humain normalement constitué va poser sa crotte une, voir deux (voir trois mais je ne suis pas dans ce cas-là évidemment) par jour. Alors la question est : POURQUOI doit-on dire que l’on « va se rafraîchir », ou qu’on « s’absente un instant » et qu’on passe notre statut skype en « reviens dans 5 minutes ». Entre nous, 5 minutes, c’est léger.
Je vous rassure, on ne va pas parler caca toute la journée, mais, c’est quelque chose qui m’interroge, du coup, je reprend les petits actes anodins de la vie, et je me rend compte qu’on fait vraiment n’importe quoi pour cacher notre humanité.

Exemple (encore en rapport avec les toilettes mais que voulez-vous, l’être humain est tellement remplis de complexes) : Pourquoi nous obstinons-nous à bourrer la cuvette de papier pour amortir la chute? C’est complétement débile ! Soit, tu prends ton temps et l’eau à imbibé le papier, soit au moment fatidique des adieux, tout remonte. Quel est le pire?

Vivre en société. Savoir se « tenir ». Refouler notre nature humaine, pour une cause bien pensant qui a décrété que les hommes étaient de gros dégueulasses, et les femmes pissaient du coulis et chiait des paillettes. Tu m’excuseras, je suis une dingue de paillettes, mais le jour où j’en vois sortir de mon cul : je hurle !

Et c’est même pas crédible en plus. Va dire à ton keum après avoir lâcher un gros pet foireux « c’est cadeau mon cœur, c’est Noël, c’est des paillettes! » C’est pire qu’un lynchage qui t’attend ma grosse, bien pire.

 

Et toi? T’es plus du genre à faire du PQ ta machine de guerre? Ou à assumer, tout assumer?