Aroma-zone : la beauté bio ! Concours Inside

Montage1501

 

Salut mes beautés!

Je reviens vers vous pour vous parler de ma nouvelle routine de soins de douche. Je veux évidemment parler des shampoings et autres gels douches.

Je pense qu’on ne présente plus Aroma-zone, mais pour les nullipares, ce site propose tout un tas de produits pour créer ses propres cosmétiques, et ses crèmes, et ses shampoings, et ses gels douches, etc…

Vous avez à votre disposition des bases neutres, et à vous d’y ajouter les huiles essentielles de votre choix afin de composer vous-même les produits qui vous correspondent, avec les propriétés dont vous avez besoin.

Exemple, mes cheveux manque de tonus et de brillance : j’utilise donc une base lavante neutre, et j’y ajoute des huiles essentielles de citron ainsi que de cèdre.

Vous trouverez également sur ce site des hydrolats. Ces eaux parfumées aux huiles sont à pshiiter sur le visage en remplacement et complément de votre crème.

Pour moi, c’est bio, c’est beau, c’est adapté, et c’est moi qui choisi. Du coup, je suis conquise.

Je vous propose donc aujourd’hui de remporter une base lavante neutre de 1L, deux huiles essentielles de votre choix ainsi qu’une bouteille pour faire votre mélange.

Pour cela c’est très simple, vous vous rendez sur le site Aroma-zone et vous m’indiquez en commentaire les deux huiles que vous souhaiteriez recevoir et vous vous abonnez à ma page Hellocoton.

Vous avez jusqu’au 24 avril à 00h00 !

 

Article sponsorisé

Des bisous, et bonne chance!

Publicités

Vernis du mois #4 : April’colors.

Hello mes nailistas!

Je reviens aujourd’hui pour parler futile, mais un futile qu’on aime. Ce mois-ci, pas de gros coup de coeur verniesque, hormis durant ma descente chez Primark à Saarbruck le weekend dernier.

Je dois dire que ce magasin me bluffe constamment. Du H&M discount sur quatre étages, des rayons de tee-shirt et culotte à foison, bref, le paradis. Et en matière de vernis et gadget pour manucure, ils ne sont pas en reste. Hormis des textures qui laissent à désirer, les couleurs sont vraiment sympa. Rien de folichon mais pour le prix, je les excuse.

Traite de bavardage, je vous laisse en image !

N’hésitez pas à suivre mon Instagram CAAANELLE pour les explications des nailarts.

Bisous !

 

French Manucure

French Manucure

Réalisation : Nail art pen rose + noir / Vernis Mirror Kiko

Réalisation : Nail art pen rose + noir / Vernis Mirror Kiko

Vernis Primark / Nail art pen pour les cupcakes

Vernis Primark / Nail art pen pour les cupcakes

 

Vernis Primark / Nail art pen pour les cupcakes
Idem

Idem

 

 

Nail Patch Sephora

Nail Patch Sephora

IMG_1362

IMG_1447

IMG_1379

IMG_1389

Je hais les coiffeurs.

Excuse le chapeau.

Excuse le chapeau.

Vendredi, un dilemme s’imposait à moi : allez rafraichir mon carré, ou, m’acheter des chaussures.

Sachant que j’ai déjà trop de chaussures, j’ai opté pour le coiffeur.

Mauvaiiiiiiiiiise idée ma grande! Je t’explique?

Je me pointe, toute sourire, à milles lieux de m’imaginer ce qu’il allait se passer. On me prend mon manteau, m’installe gentiment, me propose un café, que je décline mais qu’avec le recul j’aurai dû accepter et lui balancer en pleine tronche, mais bref, comme je le disais : je ne me doutait de rien.

Une coiffeuse au cheveux rouge (uhm) se pointe. Je lui explique clairement ce que je veux : garder mes longueurs, redessiner mon carré, faire ma couleur habituelle (c’est important pour la suite) et puis c’est tout. -« Ok ok madame » qu’elle me dit. « J’arrive tout de suite ».

Elle revient avec tout l’attirail pour la couleur, et commence à me tartiner le crâne. Pose un minuteur, m’amène PUBLIC et se barre.

Au bout d’une dizaine de minutes, je lâche Nabilla et son « Allo » et me regarde dans le miroir. Tiens, c’est plus foncé que d’habitude..bah oui…c’est plus foncé…COIFFEUUUUUSE!! Je panique, je sue, j’ai chaud, qu’est-ce qu’il se passe?

« Ne vous inquiétez pas Madame, on va rincer et éclaircir » Non que je lui dis à celle-là, vous rincez, et vous arrêtez tout! Elle insiste, je cède, et c’est comme ça que je me retrouve avec un brun foncé et des mèches blondes.

Le drame ne s’arrête pas là. On me change de coiffeuse. Je réexplique, j’ai les yeux rouges, et je prie.

Elle chope la partie dégradée de mon carré plongeant, me le fou au-dessus de la tête, et coupe tout ! La s’en est trop, j’hurle, de la griffe, je la frappe, je lui balance son sèche-cheveux dans la gueule et quand elle me donne le prix, je la mitraille de bigoudis.

Je me barre sans payer, j’embarque un shampoing, et plus jamais tu me verras chez un coiffeur !

photo 3

 

 

Blogueuse et sans le sous.

IMG_1318

Hello mes beautés!

Hier, durant mon rite quotidien de beauté dans ma salle de bain, j’ai fait un constat alarmant. J’ai énormément de produits de beauté. Du gommage aux crèmes de soins, en passant part des rolls-on et des masques, bref tout y est. Je ne manque de rien. Mais est-ce que j’en ai vraiment besoin?

Depuis que je fais partie du monde impitoyable de la blogosphère, je claque la moitié de mon salaire chez Sephora et compagnie. Je met vingt minutes à lire les compositions de produits, et je trouve toujours un nouvel indispensable à ajouter dans ma salle de bain. Je ne jure plus que par Benefits et Make Up For Ever. J’ai envie de tester pleins de chose. Je me construit un rituel soin bien particulier, bref, j’écoute ma peau et de moins en moins mon banquier.

Tous les jours en flânant sur Hellocoton, je découvre de nouvelles choses. Les blogueuses beautés font des éloges de tel ou tel produit et hop dans mon panier. Loulou devient fou, autant que mon facteur, et il ne se passe pas une semaine sans que je trépigne devant la boite aux lettres.

Mais en ai-je vraiment besoin? Comment était-je avant? Je ne mettait pas de vernis, et je shoppais mes fonds de teint chez Auchan. Aujourd’hui, il me faut un fond de teint, une BB crème, une poudre translucide matifiante, un blush, un enlumineur…WTF?!

Je ne savais même pas que cela existait!

J’ai toujours un RAL dans mon sac alors que je n’en n’avais jamais rien eu à foutre. Et me voilà aujourd’hui, à me poser du vernis, à faire du nail-art, à passer 1h00 dans la salle de bain, et à faire de mon dimanche après-midi un moment de soin et de détente hors-pair.

Je me sens mieux. Je me sens belle. Alors certes mes proches ne le comprennent pas forcément. Quand je rend visite à mes parents, ma mère reste impassible sur le sujet : moi j’ai ma crème, mon FDT, mon khôl, mon anti-rides et puis c’est tout!

Oui mais voilà, j’aime ça. J’aime mettre un coup de Touche éclat sur mes ombres, j’aime appliquer mon fond de teint au pinceau (oui, j’ai même commencer à utiliser des pinceaux!), j’adore travailler mon teint, le gommer, le soigner, l’hydrater.

Futilités? Peut-être, sûrement, mais avouez que c’est drôlement bon !

 

Et vous les filles? Des changements?

Je suis ronde et j’assume (pas)

IMG_1152Aujourd’hui mes beautés, on parle rondeurs. Je suis grosse, c’est un fait. Enfin, c’est ce que j’aimerai bien me dire, mais ce n’est pas toujours aussi simple. En effet, le poids est quelque chose de bien plus compliqué que ça. S’il suffisait de manger gras et de devenir grosse, ça irait, mais quand cela ne dépend pas de la nourriture, c’est un autre problème.

J’ai toujours été fine, pas maigre, pas mince, fine. Des bras fins, des jambes fines, un peu de ventre, tout juste ce qu’il faut pour que cela reste mignon, et c’est tout.

IMG_1196

Depuis toujours je suis dans le bio,beau,bon. Des légumes à foison, cinq fruits par jour, des doses de smoothies à ne plus en pouvoir, bref, je mange bien.

Et puis un jour, mon corps s’est rebellé et s’est mis à gonfler. Plus de vingts kilos en un an. Je vous laisse imaginer les dégâts. Aussi bien corporel que mental. Comment expliquer cela? Je ne saurai. Prises de sang, examens, thyroïde, j’en passe et des meilleurs.

Outre le fait que l’on soit continuellement dans l’attente d’une réponse, d’explications, le regard des autres pèsent. Je me considère (excusez-moi de l’expression) comme une « nouvelle-grosse ». Celle à qui ça arrive, comme ça, bien après la puberté. Les autres justement, qui te jugent. Qui scrutent ta façon de manger. Plus le droit de manger un hamburger sans subir les regards accusateurs. « Ah bah voilà, et après on s’étonne… » Merci bien, mais chacun voit midi à sa porte. J’hallucine parfois. Dès que je commence à accepter mes rondeurs, t’as toujours une personne sortie de nulle part, qui te renvoi ton image grosse et dégueulasse en pleine face.

IMG_1324

Je me suis désabonné d’un tas de magasines à cause de ça. « Perdez 10 kilos avant l’été! » – « Le nouveau régime qui fait fureur » – « La mode est aux rondes »! La blague. Ok t’en a qui sortent du lot. Je pense à Stéphanie du blog BigBeauty qui te donnerai presque envie d’être ronde, mais faut pas pousser. Je sais bien que je ne vais pas refaire le monde, que les dictactes sont bien encrés, mais quand même merde! On se dit « évoluer » mais chacun juge et critique comme bon lui semble.

Pourquoi l’être humain est si méchant? Pourquoi se réjouit-on du malheur des autres ? Pour se sentir mieux?

IMG_1384

J’avoue qu’avant, (quand j’étais fine), j’adorais voir les défauts des autres pour me sentir mieux. Rabaisser pour s’élever. Mais qu’est-ce que je regrette. Je ne ferai pas de mea culpa car avec le recul, je me rend compte que c’est le monde dans lequel j’ai évolué qui m’a façonné à penser que la mode s’arrêtait au 38. C’est une honte.

Quand est-ce que ça change?

IMG_1423