11

image

 

Les zouzs, on se retrouve aujourd’hui pour un article un peu plus intime car je répond non sans gène au tag de la jolie Féelée. On y va ?

Tout d’abord, 11 choses sur moi. (yes ! j’adore parler de moi – téma la narcissique !)

1- J’ai été diagnostiqué par un psychiatre « antisociale ». Non pas asociale mais anti. En gros, j’aime pas la mentalité humaine dans sa globalité. Les « moi-je » et tout autre forme de conformisme à deux franc cinquante. L’autorité? N’en parlons même pas.

2- Mes parents parent vivre dans deux jours en Malaisie. Du coup, j’oscille entre joie (pour les vacances) et tristesse.

3- J’ai fait un BTS de Gestion et je me lance dans l’enseignement. Allez savoir…

4- Mon mec est un chamalow. Sens figuré bien sûr.

5- Je fais des crises de panique dès que je ne retrouve pas mon chat.

6- Je vis dans un 38m2. C’est grand quand même.

7- Je suis folle, dingue, in love, mouah, de vernis.

8- Je suis également hyper-émotive. Oui, c’est une maladie. Oui, ça craint. Un chaton? Je pleure. Une insulte? Je pleure. Je pleure tout le temps en fait.

9- Ça ne m’empêche pas d’aller 20 fois au toilettes par jour.

10- J’aime d’amour le CBO.

11- J’ai décidé d’arrêté de fumer.

Et maintenant, les réponses aux questions :

1/ As-tu un livre ou me conseiller ? Ou quel est le dernier que tu aies lu ? Et de quoi parle-t-il ?

Les talons hauts rapprochent les filles du ciel et Les mannequins ne sont pas des filles modèles. Olivier Gay. Ma référence du moment dans le thriller romantique de dingue qui déchire sa race.

2/ As-tu une phobie ? Laquelle ?

La solitude. Il n’y a rien de pire pour moi. Mon mec me borde si je me couche avant lui, et j’ai besoin d’avoir mes parents en ligne au moins deux fois par jour. Juste au cas où.

3/ Quel est ton plat préféré ?

Le CBO. Oui, ne t’attends pas à de la gastro avec moi. Un plat de pâtes au pesto et je suis au paradis.

4/ Quelle était ta matière préférée à l’école/au collège/au lycée ?

L’histoire. J’ai toujours trouvé passionnant le fait que des gens étaient conviés à regarder le roi sur son trône (LE trône).

5/ Quelle est ta série TV du moment ? (en VF ou VO, n’importe)

Vampire Diaries ! Juste pour Damon en fait.

6/ Ouvre ton sac à mains. Qu’est-ce qu’on trouve dedans ? (je veux la totale)

Porte-feuille, crème pour les mains, solution hydroalcoolique, lunettes, kindle, carte Navigo, des malabars, deux trois stylos, des mouchoirs, des tampons, un mot de Chérichou, des photos de mon chat et mon téléphone.

7/ A part ton blog, as-tu d’autres passions ?

MOI MOI MOI  ET MOI ! ( et mon chat, et mon mec, et les vernis, et les leggings imprimés)

8/ Le dessin animé que tu regardais tout le temps étant enfant ?

Les malheurs de Sophie. Allez savoir, je crois qu’elle me faisait de la peine.

9/ Quel est ton produit de maquillage dont tu ne peux pas te passer ? (marque et tout)

Mon fond de teint Make Up For Ever. Le fluide, celui dont le peau tue sa race et que j’aime d’amour.

10/ Tes vacances idéales, c’est plutôt : cocooning ? excursions ? sport ? visite à la famille ? fiesta tous les soirs sur le dancefloor ?

Cocooning après la fiesta tous les soirs sur le dancefloor

11/ Ta couleur préférée ?

Le vert. Pas le vert émeraude, pas le vert pastel, non : le vert qui envoie du pâté : le vert pomme.

 

2013 dans ta gueule.

Une année s’achève. Comment ça? Tout le monde est au courant sauf moi?

 

208270_1039670831958_8595_n

Il faut dire que je redoute un peu cette nouvelle année ainsi que tous les projets qu’elle apporte. Du renouveau pour le blog qui veux dire trouver du temps et vu comme cela est parti, il faudrait être fou pour être certain que cela marche. Le départ de mes parents en Malaisie signifiant leur dire au revoir, installer Skype, vivre loin d’eux. Reprendre leur maison qui veux dire lancer le préavis, déménager. Tout ce qui me touche en ce moment me rapproche à mes parents. Pour la petite histoire, je suis partie de chez moi jeune, très jeune, souhaitant plus que tout trouver ma liberté, ma voie, et tout ce que les jeunes inconscients sortent comme excuses pour le départ. C’était il y à 2 ans. Deux ans . Ca veux dire quoi deux ans dans une vie? Vieillir, grandir, tout passe si vite. Rappelez-vous. Où étiez-vous il y a deux ans ? Comment étiez-vous ? L’année 2013 me fais peur, pour bien d’autres raisons que je n’exposerait peut-être pas ici, mais tout ce que je peux dire c’est que la vie nous réserve bien trop de surprises, et il faudrait pouvoir faire le tri un peu partout dans nos vies.

Même sur ce blog, j’ai pensé à l’arrêter. Pourquoi? Simplement parce-que j’ai l’impression que nous sommes toutes de trop. Les visites et les commentaires se multiplient juste en annonçant un concours. C’est ça alors ? Il suffit de proposer des trucs gratuits pour que les lecteurs daignent lire ce que tu t’es fait chié à écrire ? D’autant plus que les commentaires me font doucement rigoler. « Salut, je viens de te découvrir et j’adore ce que tu fais! » Ok, venant d’une personne qui affiche clairement sur son profil « passionnée de concours ». C’est quoi ça? « Passionnée de concours »? Non mais sérieusement, je suis une passionnée de la vie mais je ne supportes pas ce foutage de gueule indécent. C’est l’jeu ma pauvre lucette.

Je ne dénigre rien, et cela me fais plaisir de vous faire plaisir, mais sérieusement? Quand vous allez sur un blog c’est pour découvrir une personne, un univers, ou juste tirer tout ce que vous pouvez? J’ai peut-être été trop crédule d’avoir voulu faire ma place ici, gagner un peu de sous par des marques peu scrupuleuses qui t’utilisent et te jettent à la même vitesse à laquelle tu sautes de joie quand chéri rentre.

Parlons de Chéri tiens. Un homme, une présence qui fait partie de moi depuis 4 ans. Chéri si tu me lis, merci. Merci d’ailleurs à tout ceux qui me soutiennent depuis ces deux années, merci à la vie de m’apporter tout ce dont j’ai besoin pour faire mon petit bout de chemin, et merci à vous, qui êtes en train de lire ceci, car c’est grâce à vous que ce blog vit, survit, dans une multitude d’autres blogs plus joyeux les uns que les autres.

 

Merci, et bonne année ! Qu’elle vous apporte tout ce dont vous rêvez en mieux, en espérant que les surprises qu’elle apportera seront constructives, et surtout ne lâchez jamais, car tout finit par arriver.

Comment je me suis fait n*qué.

Ouais, comme ça mes dindons, c’est clair ! J’enrage. Erreur de débutante me direz-vous, peut-être, mais j’enrage quand même.

Il y a quelque mois, je reçois un gentil courriel alléchant du doux nom de Thalasseo. On me propose un petit partenariat : 3 petits mots placés dans 3 petits articles par mois moyennant 100€. Bon, je ne crache pas dessus, et puis dans un article c’est trop facile de placé « j’ai besoin de vacances ». Jusque-là, tout roule. J’encaisse, je renouvelle, ils me kiffent, on parle pub et je me sens importante dans leur campagne. j’idéalise, j’achète des vernis, bref, je suis bien.  Jusqu’au jour où, plus rien, nada, « salut » ! Enfin non, même pas d’explications, rien. Du jour au lendemain, plus rien. Bon, me-dis-je, l’entreprise était en fait une entreprise fantôme qui servait à dissimuler de la drogue pour animaux épiques, et elle s’est faîte gauler, soit, c’est pas bien grave.

Sauf que, ces derniers temps, et vas-y que les articles sur Thalasseo sortent, et vas-y que j’te vante les mérites d’un massage fantôme. Bref, ils m’ont niqués, les autres en profites, et la marque rigole bien.

C’est peut-être mes débuts qui me rendent si crédule mais n’y a t’il plus aucunes limites? Les marques se servent-elles tant que ça de la blogosphère, se croyant au dessus de toutes sortes de formes morales?

Nous prennent-ils pour des cons ? Personne le remarque ? A vos clavier, vous avez 50 minutes.

Je suis fascinée par les blogueuses beauté.

Je suis d’accord les gros, rien que le titre en dit long sur le sujet du jour, MAIS, il faut qu’on en parle.

Soyons clair dès le début, je parle des blogueuses beauté et NON oh grand NON des blogueuses mode qui aspire, même si certaines ont un « talent« , une ignorance totale. Pourquoi? En bref, poster une photo de soi avec des looks dont le prix avoisine mon salaire, ça m’écœure, et EN PLUS, se taper des commentaires à foison alors que toi, pauvre petite blogueuse humeur tu essayes de construire quelque chose de vrai et de sincère, ne décolle pas. Bref, c’était la minute « je-suis-jalouse-mais-je-me-soigne« .

 

Revenons-en à nos moutons, et plus particulièrement à nos moutons colorés de la tête au pieds. Ce qui me fascine, parce-que non il n’y a pas d’extrapolation, c’est que ces nanas là, en plus d’avoir une trousse, que dis-je, une valise de maquillage, te poste RÉGULIÈREMENT des photos d’elles maquillée et pomponnée. Et ça, ça me fascine. Pourquoi? tout simplement parce-que moi, j’aurai trop la flemme! Non mais attend, en plus la nana elle bosse, des fois elle a des gosses, ou un mec, et elle trouve quand même le temps de te pondre un make-up avec des paillettes et des faux-cils, tout ça à 15h00 de l’aprèm. Fascinant. Et puis le pire du pire, c’est qu’elles sont douées ces meufs ! Pour ma part, le matin je suis chanceuse si je ne m’auto-attaque pas avec mon liner, dont j’ai appris à m’en servir il n’y a que très peu de temps.

En plus, parce-que cela serai trop facile, la blogueuse beauté te donne aussi des conseils! Histoire de te dire « non mais ma quiche, moi aussi je ne suis pas née avec un pinceau dans la bouche… » allé, à d’autre.

Et quoi de plus beau que leur peau zéro-défaut à base de « j’ai-ma-routine-soins-à-100-bouliches-et-ça-marche ». Tu la veux toi ma routine soin ? Un bon exfoliant Nip/Fab, un coup d’hydrolat citron histoire de tonifier, et quand la peau tire trop, une touche de crème de mec et hop! Ça fait rêver hein?

Bref, si une blogueuse beauté lis ceci, sache que je t’admire au plus haut point!

Ça c’est dit.